Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Notre métier > Questions fréquentes

Les questions les plus fréquentes

Comment faire appel à une ambulance privée ?

Seul votre médecin ou le SAMU est habilité à prescrire un transport. Il est donc nécessaire de disposer d’une ordonnance de transport, appelée « prescription médicale de transport » ou « bon de transport », sauf en cas d’urgence où la prescription peut-être rédigée à postériori.

Combien coûte une intervention ?

Les tarifs des ambulanciers sont fixés par le Ministère de la Santé et révisés périodiquement.

Qui paye les interventions des ambulances privées ?

Les interventions effectuées dans le cadre d’un transport urgent sont prises en charge par la Caisse d’Assurance Maladie du patient. Il est intéressant de noter que 85% du montant de ces dépenses est compensé par les diverses charges et cotisations payées par les entreprises privées d’ambulances. Un système de vases communicants qui allège le coût payé par la collectivité pour l’intervention des ambulanciers privés.

Les ambulances sont-elles prioritaires sur la route ?

L’art. R311-1 du code de la route stipule que « les ambulances privées sont des véhicules d’intérêt général bénéficiant de facilités de passage ». En cas de missions d’urgence, les ambulances deviennent prioritaires et les automobilistes tenus de leur céder le passage. Les articles R432-2 et 3 du code de la route accordent, pour les missions d’urgence uniquement, des dérogations telles que le dépassement des vitesses autorisées, le stationnement ou la circulation sur la bande d’arrêt d’urgence et même la marche arrière et demi-tour sur voies express ou autoroutes. Par contre, en toutes circonstances, les ambulances doivent respecter l’ensemble des règles de priorité, en particulier les feux rouges, panneaux « stop » et « cédez le passage » ainsi que les priorités à droite ou aux piétons. Tous les ambulanciers sont, dans le cadre de leurs cursus, formés à la conduite d’urgence.

Dans quels cas l’ambulance doit-elle mettre son gyrophare ?

Les ambulances sont munies d’avertisseurs spéciaux exclusivement actionnés lorsque la mission est urgente :

  • feux bleus à éclat
  • avertisseur sonore à trois tons
n° urgence

Chiffres clés

96% des ambulanciers
du département
adhérents du CSA 44
1100 salariés
dans le département
31063 interventions réalisées
par le CSA 44 en 2014
à la demande du SAMU
257 ambulances
sillonnent 100%
du département

nombre de visiteurs : compteur gratuit

Conception et rédaction : - Création graphique : machinacom - Intégration et développement : Hors-lignes - 02 51 75 07 05 Groupe lca - Mentions légales - Plan du site